Le harcèlement à l’école, ça commence quand?

Voilà bien longtemps que mes doigts n’ont pas pianoté le clavier… Aujourd’hui je reprends ma « plume » pour vous parler d’un sujet assez peu agréable. La rentrée scolaire a été difficile pour ma Chachou et pour nous (il faut bien le dire). Si elle travaille très bien, son comportement cette année est moins glorieux. Elle retrouve ses copines préférées et a priori c’est la foire ! Et l’absence de sieste en moyenne section n’aide pas du tout. Elle est claquée! Quand t’es parent, c’est jamais agréable de venir chercher ton enfant et d’entendre « on a encore dû la punir ! Mais elle travaille hyper bien! » ( bah heureusement!)Ce qui a été encore plus désagréable pour mon mari et moi, ce fut le SMS de ma copine lundi dernier « t’es au courant qu »une grande embête Chachou? ». J’étais au boulot, je n’avais qu’une envie : débarquer à l’école. Comment ça une « grande » embête ma fille? Et ça veut dire quoi « embête »? Parce que bon un enfant ça peut grossir les choses, alors j’ai essayé (sur les conseils de Namour) de ne pas m’alarmer avant d’avoir plus d’infos. Bon en vrai, la journée a été longue et je n’ai pensé qu’à ça. 17h, le soulagement : j’arrive à l’école. On me dit qu’une grande de CE2 veut s’accaparer Chachou, que ça dure depuis un moment et qu’on l’a disputée. Bref la situation est maîtrisée. Mouais bah ça m’a pas convaincu. Alors je creuse : Chachou m’explique que cette fille la force à aller aux toilettes, lui interdit de jouer avec ses copines et la met dans un coin pour la punir (oué oué tu peux m’imaginer les joues écarlates de colère).  C’est qui cette fille qui fait tout ça à ma Chachou et surtout pourquoi elle ne m’en a pas parlé? J’attends de voir comment ça évolue puisque « tout est sous contrôle ». Sauf que tous les jours, j’en apprends davantage: elle la prend par les poignets, lui a fait mal au bras. Ça se passe à l’heure du midi, les surveillants (des animateurs de la mairie) sont au courant mais « qu’est ce qu’on peut faire? » (la bonne blague, ton boulot de surveillant tout simplement! Tu sais celui pour lequel t’es payé!). Puis c’est le début des cauchemars la nuit. Elle pleure dans son sommeil, se réveille et j’ai beaucoup de difficultés à la calmer et à lui faire cracher le morceau « elle me tient par les poignets Maman ». Bref ça ne peut plus durer. Je vais voir la directrice  » tout va bien, la grande m’a dit qu’elle ne faisait plus rien ». Je me dis que c’est de l’histoire ancienne. Je n’en parle plus à Chachou pour ne pas dramatiser, on est jeudi.Mon mari récupère Chachou à 16h30 vendredi et c’est la douche froide. Ça continue! Il est obligé d’aller discuter avec cette grande voyant que les mots dans le carnet n’y changent rien.

Je culpabilise de n’avoir rien vu, de ne m’être douté de rien. Et puis comment gérer ça? On en fait une affaire d’état? On minimise? Jusqu’où ça peut aller?

2 réflexions sur “Le harcèlement à l’école, ça commence quand?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *